EU & WBs / Albania Energy Investment Updates

EU & WBs / Albania Energy Investment Updates

Presentation of Albanian Centre for Energy Regulation and Conservation - ACERC

ACERC is a think tank centre with focus on the Albania energy market and its integration in the regional IEM. The Acerc mission base on the in-depth knowledge of EU and regional energy law and policy and strives to provide a qualified contribution to the promotion of the liberalization and effective integration as well as efficient use of energy resources.

Acerc
main activities briefly consists in build-up collaborations and supports to market players in study researches such as the certificate reports, articles and periodicals. The transfer of high expertise through building-up institutional capacities by national and regional training courses, seminars and conferences. The institutional representation and integration within framework of the forum of Albanian School of Regulation.

For more visit us at the Official Website of Acerc | Albanian Energy Market - AEM Group in LinkedIn

La Grèce veut éviter la privatisation de son réseau électrique Le Monde.fr | 25.07.2015

AEI Updates July 2015Posted by Adv. Lorenc Gordani, PhD Thu, July 30, 2015 16:07:18

Même s’il s’y est engagé face à ses créanciers, le gouvernement grec aimerait éviter de privatiser Admie, l’opérateur de son réseau électrique. Le nouveau ministre de l’énergie, Panos Skourletis, a indiqué dans un entretien à l’hebdomadaire Agora publié samedi 25 juillet qu’il allait explorer des alternatives : « Nous allons suivre le chemin de mesures alternatives, équivalentes, comme cela a été le cas dans d’autres pays européens. »

Le train de mesures qu’Athènes a récemment accepté de mettre en œuvre pour ouvrir la voie à un troisième plan d’aide international pour Athènes prévoit la cession d’Admie, à moins que des solutions de remplacement permettant aussi d’ouvrir le marché à la concurrence puissent être trouvées.

Le gouvernement d’Alexis Tsipras, qui a interrompu la privatisation de l’entreprise publique lors de son arrivée aux affaires, en janvier, estime que l’importance stratégique du réseau de transport de l’électricité nécessitait qu’il demeure sous contrôle public. « Nous devrions réaliser que le rôle de PPC [la compagnie publique d’électricité] et de ses actifs gérés par Admie est inestimable », a déclaré Panos Skourletis, ajoutant qu’il était aussi opposé à la cession de PPC, entamée par le précédent gouvernement de droite.

Les représentants des créanciers doivent arriver « d’ici dimanche soir » à Athènes pour entamer les discussions techniques en vue de finaliser le nouveau prêt sur trois ans au pays de plus de 82 milliards d’euros convenu le 13 juillet.



  • Comments(0)//investment.albaniaenergy.org/#post183